Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 20:00

Pourquoi Resident Evil Operation Raccoon City est-il le meilleur jeu de la licence Resident Evil ?
 
Même si de nombreuses personnes refusent de reconnaître cet état de fait, si le jeu vidéo est responsable de la violence chez les jeunes, de l’épilepsie, de l’illettrisme, du glissement des plaques tectoniques, du réchauffement de la planète, et du sadisme de certains réalisateurs qui nous font subir deux films au lieu d’un seul pour en finir enfin avec la saga Twilight au cinéma ; Resident Evil Opération Raccoon City sort du lot.
En effet, de récentes études ont démontré que jouer à ce jeu permettait de développer son QI de 200%, de guérir du cancer, de devenir riche et d’être capable de faire des prédictions météo sans jamais se tromper.
Devant ce constat, l’état Français envisage pour tous les foyers un abattement fiscal pour tout achat de ce jeu en Day One.


 large_39577_1322649220.jpg


Comme vous avez déjà eu l’occasion de le lire dans un précédant article, le 6 mars dernier, Capcom m’avait invité à venir tester le jeu en avant-première au cours d’une soirée VIP où étaient présents la presse ainsi que quelques fans triés sur le volet. Nous avons eu l’occasion de tester le jeu en mode multi en 4 VS 4 pendant un peu plus de 3 heures.
Capcom ayant demandé aux personnes présentes de ne rien communiquer sur le jeu avant le 20 mars, c’est donc aujourd’hui que je vous livre toutes les infos sur ce mode de jeu vraiment bien fichu.


resident-evil-operation-raccoon-city-xbox-360-screenshots-1.jpg


Tout d’abord, avant de parler des différents modes de jeu, il est nécessaire de planter le décor et de vous présenter le gameplay.
 
Le jeu vous met dans le peau des membres de l’USS (Umbrella Security Service) à Raccoon City pendant les évènements de Resident Evil 2 et 3. Vous tomberez donc souvent face à des créatures provenant de ces jeux comme les Hunters, les Likers mais également Nemesis, William Birkin ainsi que les incontournables légions de zombies.
Votre mission : éliminer les témoins et les preuves de l’implication d’Umbrella dans tout ce bordel.
En face de vous : les Spec Ops. Agents spéciaux du gouvernement surentraînés capable de faire passer les membres des S.T.A.R.S. pour une bande de louveteaux juste bons à faire griller des marshmallow autour d’un feu de camp.

 


 

 
Le jeu se présente sous la forme d’un TPS. Attention, n’espérez pas vous retrouver devant un RE4 ou 5, ces derniers n’ont rien à voir avec ce jeu qui a été développé par un studio tiers, Slant Six Games. Ce dernier est connu entre autre pour avoir développé les SOCOM sur PS3 et PSP. Oubliez donc la visée laser sur le sarmes et les commandes que vous aviez l’habitude de manier depuis la Gamecube jusqu’à la 3DS avec l’excellent RE Révélation. La prise en main est du coup assez perturbante au début, mais comme avec n’importe quel jeu, on prend rapidement le train en marche. Mon regret à ce niveau est la disposition de la commande pour courir. En effet, comme dans Dead Island, si vous voulez courir il vous faudra enfoncer la touche R3 (sur PS3) ce qui n’est vraiment pas pratique pour se diriger pendant le sprint.

Chaque personnage de l’USS (Umbrella Security Service) possède des fonctions précises (en gros : sniper, medic, assaut, artificier) et chacun d’entre eux dispose d’une petite liste d’aptitudes spécifiques partagés en deux catégories : actives et passives. Il vous faudra donc faire des choix avant de vous lancer dans les missions, chaque aptitude pouvant être upgradée avec un système de points cumulés pendant les sessions de jeu en ligne et en solo.
Les armes sont vraiment nombreuses et peuvent également être améliorées de la même façon, certaines d’entre elles étant à débloquer.

 


resident-evil-operation-raccoon-city.jpg

 


Il s’agit clairement d’un nouveau jeu et les paramètres à gérer sont nombreux et vraiment bien pensés. En voici une petite liste non exhaustive :

1 - Faites vous discret !
Les zombies sont plus véloces que dans les épisodes précédents (sans pour autant rivaliser avec les sauvageons de 28 jours plus tard). Ces derniers se rassemblent là où il y a du bruit, ce qui inclut les détonations produites par les armes à feu.

2 - Ne saignez pas !
Si vous subissez trop de blessures, le message “vous saignez” apparaît. Les zombies étant des amateurs de chair fraîche, en étant blessé, vous avez donc toutes les chances de vous faire prendre en chasse par les habitants de Raccoon City et de vous retrouver submergé par le nombre.

3 - Ne vous faites pas mordre !
Certaines blessures ont des chances de vous infecter. Votre vision se trouble et vous n’avez qu’une poignée de seconde pour vous faire une injection d’antiviral pour éviter de vous transformer. Si vous ne parvenez pas à trouver une fiole salvatrice, vous vous transformez en zombie et attaquez à peu près tout ce qui est vivant et qui gigote un peu trop près de vous, y compris vos camarades. Dans cet état, vous ne contrôlez que grossièrement vos déplacements, en espérant qu’un de vos partenaires réussisse à s’approcher suffisamment près de vous pour vous guérir sans se faire écharper à son tour par vous même. Au bout d’un moment, vous êtes considéré comme mort et vous réapparaissez dans la zone de respawn la plus proche pour reprendre la partie normalement.

4 - Refilez vos emmerdes aux copains !
Vous pouvez, en plus des grenades, utiliser des phéromones qui attirent les zombies. Une manière comme une autre de pourrir la vie à l’équipe adverse en lui envoyant tout un tas de copains collants. Ce type de piège produit souvent les évènements 1, 2 et 3 qui finissent le travail à votre place, ou comment décimer toute une équipe sans gaspiller une seule balle.

5 - Les zombies sont vos amis !
Vous pouvez utiliser les zombies comme bouclier humain ! Pour cela, il vous faut réaliser une manœuvre de corps à corps afin de passer dans le dos du zombie tout en le maintenant contre vous. Dans cette position, vous ne pouvez utiliser que les armes à une main mais la protection ainsi obtenue vous permet de vous rapprocher de vos adversaires tout en les arrosant copieusement de pruneaux.
Néanmoins, votre visage est toujours exposé aux tirs ennemis, vous restez vulnérable aux grenades, et mon petit doigt me dit que vous feriez bien de surveiller vos arrières, les coéquipiers de votre adversaire n’étant jamais très loin.
Le must reste de se rapprocher suffisamment près de ce dernier pour lui projeter d’un coup de pied votre zombie au visage et de vous enfuir en le laissant se livrer à une séance de pugilat (s’il y a des zombies autour, reportez-vous à la consigne 4 pour finir le travail).


resident-evil-operation-raccoon-city-nemesis-mode-06.jpg


Vous l’aurez compris, dans Resident Evil Operation Raccoon City, au delà de votre skill au tir et de la puissance de votre armement, il faut être malin et utiliser les zombies comme des armes à part entière. L’équipement que vous pouvez avoir sur vous étant limité, le travail en équipe et la mise en place de stratégies sont essentiels si vous voulez sortir vivant d’un affrontement ou réussir à remplir l’objectif d’une mission.

Ces dernières sont au nombre de 3, un DLC exclusif à la Xbox 360 en ajoutant une 4ème.

Le mode Biohazard
Deux équipes s’affrontent et doivent retrouver 5 échantillons de virus G. Tous les coups sont permis, la première équipe qui ramène les échantillons dans son camp a gagné.
Chaque échantillon doit être ramené un par un, les échantillons n’apparaissant qu’une fois que celui qui a été ramassé est en lieu sûr ou perdu.
A noter que si vous avez en votre possession l’échantillon, vos déplacements sont plus lents et vous attirez les zombies. Le travail coopératif est donc de mise dans ce mode et chaque mort vous pénalise d’une seconde d’attente supplémentaire à chaque respawn.

Le mode Survivant
Les deux équipes doivent survivre à des vagues de créatures ininterrompues en attendant l’arrivée d’un hélicoptère. Le problème c’est qu’il n’y a que 4 places dans ce dernier...
Le nombre de membres d’une même équipe dans l’hélico détermine qui est le vainqueur de l’affrontement. Là aussi, chaque mort vous pénalise d’une seconde supplémentaire avant chaque respawn.

Le mode Héros
De loin mon préféré. Vous incarnez les figures emblématiques de la saga du coté S.T.A.R.S. comme Umbrella. Chaque personnage est extrêmement fort et très difficile à éliminer. L’équipe gagnante est celle qui arrive en premier à décimer les 4 héros de l’équipe adverse. Si votre personnage se fait tuer, vous respawnez sous les traits d’un membre de l’USS ou des Spec Ops, suivant le camp auquel vous appartenez.
Les Héros disponibles sont Claire Redfield, Léon Scott Kennedy, Jill Valentine et Carlos Oliveira du coté des “gentils” et Nicholaï Ginovaef, Ada Wong, Lone Wolf et Hunk du coté des “Bad Guy”.

Le mode Nemesis (DLC exclusif Xbox360)
Je n’ai pas pu tester ce mode pendant la soirée, mais les informations officielles qui nous sont communiquées le décrivent comme un mode affrontement où il serait possible de prendre le contrôle de Nemesis pour en découdre avec vos adversaires. Attention, visiblement, il ne s’agit pas d’incarner à proprement parler la créature d’Umbrella, mais plutôt de la rallier à votre cause de façon à la faire combattre à vos cotés. 


 

 
Un DLC qui, faute d’être indispensable, semble être suffisamment fun pour valoir le coup d’investir 4€ supplémentaires si vous possédez un compte Gold (et oui, on est sur Xbox 360 et le jeu online est payant).



Bien plus qu’un amuse-bouche en attendant Resident Evil 6 qui a été annoncé pour le 20 novembre 2012, Resident Evil Opération Raccoon City est un jeu audacieux qui, même s’il n’est pas exempt de défauts, possède énormément de qualités. Malgré les faiblesses que recelle par moment sa réalisation, les idées inovantes sont nombreuses et le fun est bien présent.

Certains reprocherons au jeu ses graphismes sombre mais il faut quand même arrêter le chichi et comprendre que celà est un choix délibéré pour augmenter la difficulté. Autant reprocher au jeu Bioshok 2 la lenteur des déplacements de votre personnage, ou la faible constitution de Rebecca Chambers dans Resident Evil Zero.

Voir débarquer à l'improviste Nemesis au milieu d'une fusillade entre deux camps, les voir s'unir pour éliminer cette menace, et finalement se remettre sur la gueulle une fois le Nemesis à terre, c'est tout simplement magique. Mais il est sure qu'il faut être un vrai fan de la saga pour aprécier ce genre de moment qui arrivent constament avec ce jeu.

 

A lire également :

 

Soirée VIP Resident Evil Opération Raccoon City (Avant Première du 06/03/2012).

 

Kit Presse de Resident Evil Opération Raccoon City

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Blackphoenix
  • Le blog de Blackphoenix
  • : Un blog non-objectif qui vous permettra de comprendre certaines de mes addictions. Libre à vous de vous reconnaitre dans mes articles ou de vous en inquiéter...
  • Contact

Nos partenaires

CAPCOM-logo

New Logo Big

images

logo-nolife

logo TRITTON 2

Recherche