Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 14:03

Pourquoi Resident Evil Rebirth est-il le meilleur jeu de toute l’histoire de l’humanité ?

 


En 2002, une vague d’arrêts cardiaques décime la population japonaise à un rythme inquiétant. La source de cet inquiétant phénomène restera inconnue du grand public, ce qui n'empêchera pas Interpol de remonter jusqu'à Capcom qui, mandaté par le gouvernement japonais, tenta de réguler la population de l’archipel à l’aide du jeu vidéo le plus terrifiant de l’histoire : Resident Evil REbirth.

L’objectif fixé par le gouvernement fut largement dépassé, la qualité du jeu répandant le phénomène avec une viralité encore plus grande qu’une image de chat 9gag, si bien qu’en seulement deux semaines, la population japonaise ne comptait plus que quelques milliers de personnes. Victime de son succès, Capcom présentera quelques mois plus tard des excuses publiques sur NHK ainsi que sur NBC et TF1, le jeu ayant malencontreusement été édité par erreur aux États-Unis ainsi qu’en Europe.

ChrisJillrender

Jill Valentine et Chris Redfield


Sorti le 22 mars 2002 au Japon, cet épisode est une refonte graphique totale du premier chapitre de la saga ayant débuté 6 ans plus tôt sur PlayStation. Contrairement à l’évolution que proposait "Resident Evil Code : Veronica" avec l’apparition de caméras mobiles par endroits, "Resident Evil REbirth" conserve les décors pré-calculés et les caméras fixes propres au premier épisode dont ce remake est tiré. Le joueur se retrouve alors devant des graphismes somptueux et je ne résiste pas à l'envie de vous faire un bref comparatif entre les deux versions, séparé de six années seulement.

 

208019-redc          residentevil12.jpg

Juste histoire de clouer le bec aux mauvaises langues qui auraient envie troller en traitant les développeurs de fainéants...

 

Pour la petite histoire, la paternité du nom "Resident Evil REbirth" ne revient ni aux développeurs japonais, ni à Capcom, mais aux journalistes français du magazine Joypad qui ont été les premiers à nommer le jeu en ces termes. Pour les deux du fond qui ne suivent pas, les deux premières lettres de “REbirth” constituent un jeu de mot avec les initiales RE, souvent utilisées hors Japon pour nommer la saga Resident Evil. Après maintenant 10 ans, l'appellation REbirth a été canonisée par l’usage via les joueurs.

 

biohazard.jpg          revigc0f.jpg

La version Japonaise et européenne du jeu


Réalisé pour la GameCube de Nintendo, ce remake comporte de nombreux changements qui vont bien au-delà du simple lifting auquel on aurait pu s’attendre...


Des petits travaux d’aménagement sur le manoir

Le terrain de jeu a été agrandi avec l’apparition de nouvelles zones et de nouvelles énigmes. Vous devrez ainsi vous aventurer dans de nouvelles salles et environnements extérieurs comportant leurs lots d’objets à rassembler ainsi que quelques créatures inédites comme la terrifiante et glauquissime Lisa Trevor.

RE_ltrevor_artwork.jpg

Mince, la peau claire, portant une jupe courte quelque soit la saison, soumise avec un brin de carractère et des tentacules : Lisa Trevor est juste la femme parfaite.


L’emplacement des objets

Un tout petit détail de rien au prime abord, mais quand vous pensez être tiré d'affaire en allant chercher le magnum et que vous tombez sur un autre objet, la panique commence vite à s'installer. Les développeurs jouent ainsi avec vos nerfs en vous prenant à contre-pied grâce aux habitudes que vous aurez développées en parcourant le manoir de fond en comble en 1996.


Les zombis Crimson Head

Si vous sacrifiez vos précieuses munitions pour vous débarrasser d’un zombi, pensez à brûler son cadavre à l’aide du briquet et de votre flacon d'essence. Dans le cas contraire, dans un lap de temps aléatoire, il se relèvera et vous foncera dessus avec la même vélocité que les infectés du film “28 jours plus tard”.

Le plus drôle, c’est que le briquet et votre flacon d'essence prennent un emplacement chacun dans votre inventaire, que le flacon a un nombre de dose d'essence limité, qu’il vous faudra souvent retourner le remplir à l’aide d’un jerrican, qui lui-même possède une quantité limitée d'essence. Comment ça les développeurs sont des sadiques ?

 

V-ACT_Crimson_Head.jpg

Je vous présente votre pire cauchemar : le Crimson Head fraichement réveillé

 

Si vous faites le scénario avec Chris, ce dernier possède toujours deux emplacements de moins que Jill dans son inventaire. Conscient de cela, les développeurs ont octroyé à Chris le briquet d’office sans que ce dernier n’occupe d'emplacement. Une concession pareille prouve à quel point la gestion de son inventaire pour progresser dans le jeu est tendue du slip.

 

1879821449.jpg

Dans cet épisode, il vous faudra plus que jamais réfléchir avant de sacrifier une de vos précieuses sauvegardes


De nouvelles features

Resident Evil REbirth vous propose de booster un peu votre arsenal avec des armes défensives pour repousser les zombis alors qu’ils tentent de vous mâchouiller un peu trop fort. Taser, couteau à planter dans la figure, grenade à mettre dans la bouche, vous pourrez ainsi vous dépêtrer de situations inconfortables et économiser vos précieuses munitions et mélanges de plantes vertes.


Replay Value

Si vous êtes comme moi un gogole qui aime refaire ses jeux en boucle pour peaufiner ses performances et autre ranking, vous allez être servi !

- Terminez le jeu une première fois, vous aurez la possibilité de débloquer de nouveaux costumes alternatifs.

- Finissez le jeu en moins de 4h et vous aurez accès au mythique Bazooka à munitions illimitées.

Mais les développeurs ne se sont pas arrêtés à ces features déjà bien connues des aficionados de la saga. Terminer le jeu représente ici environ 20% du boulot que vous aurez à abattre pour ratisser tous les bonus. En effet, après avoir terminé le jeu une première fois, et si vous êtes amateur de challenge, vous pourrez vous aventurer sur de nombreux modes qui vont à coup sur vous faire aimer le cuir.


- Le mode “Zombie Dangereux”

Ce mode est sélectionné par défaut quand vous lancez un second tour de jeu. Vous y croiserez Forest Speyer qui, tué par des corbeaux lors de votre premier tour, vous poursuit maintenant sous la forme d’un zombi très dangereux. En effet, il porte un petit stock de grenades sur lui qui vous explosera à la figure s’il vous prend l’envie de lui tirer dessus. Vous le croiserez à différents endroits du manoir comme sur la partie supérieure de la salle à manger ou le couloir où vous trouverez Kenneth.

 

zombieandforestspeyer.jpg

Du fait de sa popularité auprès des joueurs du mode "Zombie Dangereux", Forest Speyer aura à titre postum l'illustre homage d'avoir sa propre action figurine


- Le mode “Encore une fois”.

Ce mode vous permet de faire un nouveau tour en profitant des nouvelles armes débloquées, comme le Bazooka à munitions illimitées si vous avez bouclé votre précédent tour en moins de 4h. Vous pouvez sélectionner parmi 3 niveaux de difficultés (Facile, Normal, Difficile) et Forest Speyer sera également sur vos traces.


- Le mode “Survie”.

Il vous faudra finir le jeu en moins de 5h pour débloquer ce mode. Ce dernier vous permettra de corser encore le challenge avec des objets et munitions plus rares ainsi que la disparition de la communication entre les coffres. Oui, dans ce mode, les coffres sont des éléments de stockage distincts et ne contiennent que ce que vous y avez déposé.


- La cerise sur le gâteau : le mode “invisible”.

Souffrir, ça se mérite ! Pour avoir le droit de subir ce mode immonde, il vous faudra terminer le jeu à deux reprises en sauvant vos deux compagnons d’armes. Dans ce mode, les ennemis sont tout simplement invisibles, y compris Lisa Trevor et le Tyran. Et tenez-vous bien : la visée automatique de vos armes est désactivée. Pour survivre, il vous faudra donc utiliser votre ouïe et vous souvenir de l’emplacement ainsi que des patterns de déplacements (souvent aléatoires) des créatures peuplant le manoir.

Si vous réussissez à finir ce mode complètement pété, vous aurez droit aux félicitations de Shinji Mikami himself.

 

messageREpart1.jpg     messageREpart2.jpg     messageREpart3.jpg

 

Traduction :

 

Merci d'avoir jouer à tous les jeux « Resident Evil ».  

 

Entre les dépits dues à de nombreux "Game Over", la sensation d'accomplissement quand vous avez eu fini, l’affection que vous avez développé pour les personnages, les palpitations et la terreur... Je pense que vous avez éprouver beaucoup de chose.

Nous ne pouvons pas vraiment terminer les jeux, nous les créateurs. C'est seulement en étant joué qu'ils sont vraiment achevés.

  

Nous sommes très contents que soyez arrivé jusqu’ici.

Par la présente, je vous transmets les sentiments de l’admiration de l’équipe ainsi que nos remerciements.


C’est le « GAME CLEAR !! ».

  

Merci beaucoup.

Shinji Mikami au nom de l’équipe.


Merci à Tenshirock et à Sachiko pour la traduction.

 

mainhall12.jpg

Véritable hommage au légendaire premier épisode de cette saga, Resident Evil REbirth reste à ce jour mon épisode préféré et ne comporte qu’un seul défaut : l’absence de la cultissime cinématique d’introduction live de 1996, ici remplacée par une cinématique classique en CG. Un sans faute frôlé de peu et une note finale de 99,999/100.

 

La même année, Capcom nous proposera de découvrir les quelques heures précédant l’arrivée de l’équipe ALPHA des S.T.A.R.S. en incarnant, entre autre, un des membres de l’équipe BRAVO. De nombreuses révélations y attendent les joueurs et je vous parlerai plus en détails de cet épisode dans le prochain chapitre de cette rétrospective...

 

A lire également : Biohazard VS Resident Evil (Retour sur une cinématique culte)


Partager cet article

Repost 0

commentaires

William Birkin 09/09/2012 15:49

En fait je me rend compte qu'on dit presque la même chose mais différemment, gros quiproquo.
On reste d'accord sur le fond c'est ce qui compte!

William Birkin 06/09/2012 18:32

Je pense malgré tout qu'ils se sont bien inspirés du "rebirth" utilisé dans la campagne Japonaise, les écrans de fin des trailers étaient "Biohazard" en gros avec en dessous en petit "3.22 REBIRTH,
pour bien symboliser cette renaissance à la même date de sortie que le 1er épisode PSX d'époque.
Après, transformer le REBIRTH en REbirth a été assez simple, et super pratique car en effet comme tu l'as dit chez nous ca a aussi été un jeu d'initiales.

Blackphoenix 06/09/2012 23:50

Mais... Bien entendu qu'ils se sont inspiré du "rebirth" japonais pour faire ce jeu de mots, sinon le choix du mot "rebirth" pour y mettre en majuscule les initiales de Resident Evil n'aurait aucun sens. Resident Evil Rebirth > REbirth. C'est tout, pas la peine de faire un article t'en que sur ça (^^').
Que le jeu de mots soit simple, ça, c'est un autre débat. Mais comme les joueurs écrivent souvent REbirth au lieu de Rebirth, ressortir cette anecdote m'a semblé judicieux, cet article traitant essentiellement de cet épisode.

William Birkin 05/09/2012 18:59

Le "Rebirth" était présent sur les premiers trailers Japonais, t'es sûr que ca vient pas de là? Y'avait que des mots commençant par ca, Rebirth, Reality, ect, on voyait le manoir au début vide,
sans aucun personnage, seulement quelques combats à la fin.
Faudrait voir de quand date ce trailer.

Blackphoenix 05/09/2012 19:37

Je parle du terme "REbirth" et pas "rebirth". Les deux lettres R et E en majuscule n'étaient pas presente sur les trailers Japonais car le
Jeu ne portant pas le même nom laba, le jeu de mot ne fonctionnait pas.
Je ne voulais pas développer cette anecdote plus que ça dans l'article pour ne pas être trop lourd avec le "Biohazard au Japon et Resident Evil ailleurs", déjà souvent évoqué dans mes articles :p

Présentation

  • : Le blog de Blackphoenix
  • Le blog de Blackphoenix
  • : Un blog non-objectif qui vous permettra de comprendre certaines de mes addictions. Libre à vous de vous reconnaitre dans mes articles ou de vous en inquiéter...
  • Contact

Nos partenaires

CAPCOM-logo

New Logo Big

images

logo-nolife

logo TRITTON 2

Recherche